Compte rendu de Partie : Notre Tombeau (1/2)

Publié le par Heuhh

Alors voici enfin le Compte Rendu du très attendu Notre Tombeau. Je vous en ai fait un aperçu là Notre tombeau : Mon avis sur le bouzin .


La suite du CR ici : Compte rendu de Partie : Notre Tombeau (2/2) 
 

ATTENTION CE QUI SUIT NE DOIT PAS ÊTRE LU PAR DE POTENTIELS JOUEURS

 

Commençons par présenter la table, j’avais 6 joueurs (3 nénettes et 3 gaziers), ce qui peut paraitre beaucoup, mais j’ai réussi à garder une dynamique. Ce qui a malheureusement raccourcis la partie. Nous avons fait les 5 premiers chapitres en 3 heures.

 

Nous avions :

1/ Une Coiffeuse super « djeuns »

2/ Une grand mère, style Mamie Nova

3/ Un vendeur de l’œuf Cube

4/ Une bibliothécaire style Super Nanny

5/ Un concierge Bidochon’s Style

6/ Un Corse mafieux Psychopathe

 

J’avais donné à 3 d’entre eux le pitch d’intro du jeu. Les autres ne savaient pas trop à quoi s’attendre.

 

Avant de commencer la partie pendant l’apéro, j’ai distribué des exemplaires des coupures de presse présentent en début de livre (et trouvable en pdf ici
http://johndoe-rpg.org/site/wp-content/uploads/2009/02/nt_articles1.pdf).

 

Chapitre 1 : Le départ en eaux troubles

Ensuite, je leur présente rapidement l’enlèvement, et ils se retrouvent tout les 6, à genoux pieds et poings liés, ils sont encerclés par des hommes et femmes de tout âge. Ils sont dans une sorte d’ancienne usine désaffectée, personne ne parle un silence pesant est dans l’air. Un vieil Homme, très classe, entre dans le cercle, sur un geste une personne s’approche d’eux et commence à les entailler un à un. Ainsi de suite les 20-30 personnes font de même. Quand tout le monde est passé, deux hommes forts tiennent la tête du premier PJ, le vieil homme s’approche avec une lame étrange, lui tiens la langue avec une pince et lui coupe. (Effroi autour de la table « ah ben c’était bien la peine qu’on trouve un nom et prénom ! »).

 

Ensuite les PJs sont balancés dans une sorte de puits surplombé par une étrange statue.

 

Arrivés par miracle vivants en bas, la coiffeuse et mamie nova s’enfuies dans le premier tunnel, le Corse ramasse un tuyau avant de les suivre regrettant de ne pouvoir fouiller plus. Ils tombent sur une caméra qu’ils fracassent, là ils trouvent un briquet, ils décident de retourner au trou et de faire une torche avec des habits des morts. Malheureusement ils se rendent compte que l’air semble inflammable et poursuive leur aventure à tâtons. Avant cela certains auront pris des armes de fortunes.

 

Chapitre 2 : première rencontre avec des types

Ils poursuivent leur avancé, tout d’un coup ils voient au loin des lumières venant d’un couloir latéral. Seul deux d’entre eux d’approchent discrètement du croisement. Le Corse n’étant pas assez discret, il s’arrête laissant seul le vendeur arriver à deux pas du croisement. Grâce à une incroyable perception des choses, ils tentent de taper dans le vide et surprend un homme portant une lame (mais un deuxième le couvre). Le Corse se joint à la bataille, puis tout le groupe arrive. Après un bref combat, ils dépouillent les deux hommes, un seul est gardé inconscient, le Corse décide d’essayer de le faire parler, mais il finira par le tuer. Le reste du groupe s’est éloigné pendant la torture, écœurés par leur camarade d’infortune.

 

Ils poursuivent dans les coursives, faisant traversant une rivière, revenant sur leurs pas… etc.


Chapitre 3 : L'Antre deux la bête (désolé pour les jeux de mots)
 

Tout d’un coup ils aperçoivent des traces de sang, une partie du groupe voudrait fuir, mais l’autre partie décide de poursuivre les traces jusqu’à une cachette complètement glauque, poisseuse de sang, avec un mannequin de chair, et une prisonnière. Elle divague à peur, et malgré tout le sang qu’elle a perdu ils l’emmènent avec elle et fuit aussi vite que possible (pas grave, le scalpel interviendra plus tard, ce que j’ai regretté, c’est de ne pas leur donner la carte à ce moment là). La moitié d'entre eux aura vomi pendant cette scéne.

 

Chapitre 4 : Les amoureux du puits public

Un peu plus tard, ils entendent quelqu'un derrière eux, ils se retournent et un couple les a en joue ! Le Corse envoie un scalpel sur eux sans réfléchir et prend un tir que le couche ! Super Nanny tire, mais finalement accepte l’occasion de se rendre qu’ils leur offre. Quelques échanges couchés sur papier font que tout le monde fait copain copain… en restant très méfiant.

 

Cahin caha ils arrivent dans une immense salle avec un trou d’eau au milieu, pendant que les PJ admirent, le couple balance la prisonnière blessée dans l’eau et lui tire sur la jambe ! A ce moment là les PJs sont pétrifiés de terreur car l’eau se met à bulloner… Le Corse et le concierge arrivent à se rapprocher du couple et l’un pousse le gars dans l’eau et l’autre assomme la nana. Le vendeur tentera en vain de sauver la blessée, et une énorme pate emportera l’home du couple tombé à l’eau et la blessée.

 

Ils tentent d’interroger la femme du couple, mais celle-ci deviendra complètement démente et leur prédira la mort par la bête !

 

Les PJs s’enfuient après avoir balancé la femme dans l’eau en la blessant.

 

Chapitre 5 : Rencontre avec le Boss du premier niveau

Ils arrivent devant une porte de bunker qui nécessite un code pour rentrer, seul 4 chiffres semblent utilisés… Là ils entendent quelqu’un qui se rapproche, ils commencent à paniquer et à taper dans tout les sens. Une chance de cocu, leur permet de rentrer dans le bunker. Dans lequel ils trouvent beaucoup d’équipement, dont une caméra, où ils voient beaucoup de détail sur l’équipe de Carmela et la mort du porteur de la caméra par le Scalpel. Ils entendent aussi de précieuses informations au Talkie Walkie, ce qui leur fera prendre le trousseau de clé sur le corps du Scalpel.

 

Après une longue pause, ils décident d’ouvrir armes aux poings… S’ensuit une baston avec le Scalpel. A la fin de la bagarre fin de l’acte.

 

A priori, je jouerais ça en deux séances. Jouer à 6, c’est faisable, mais ça demande du travail pour garder un bon rythme. Ce qui fait que j’ai oublié des détails (beaucoup?), j’aurais du par exemple leur donner la carte dans l’atelier et non sur le corps du scalpel, et ça fait une partie bien plus courte. En plus, je leur ai mis bien la pression pour qu'ils décident dans la précipitation et qu'il n'y ait pas de temps mort.

 

M’enfin ça c’est très bien passé. Vivement la deuxième partie.

Publié dans JDR

Commenter cet article