Le monastère de Tuath passe au grill

Publié le par Heuhh

http://www.esteren.org/blog/esteren_couv_tuath500px.jpgAprès de longues semaines d’absence, mon petit blog revit en passant au crible Le Monastère de Tuath. Il s’agit d’un scénario d’enquête pour les Ombres d’Esteren inspiré du nom de la rose. De toute façon dés qu’on parle de monastère et d’enquête on pense forcément à cette œuvre. Bref, avant d’attaquer le fond, étudions la forme. On a tout d’abord un CD dans une pochette cartonnée contenant 19 pistes pour 72 minutes. Ensuite, on trouve un livret à couverture souple de 52 pages, 2 feuilles A4 qui servent d’aide de jeu recto verso sur papier fin +1 feuille recto, 4 recto sur papier plus épais sur lesquels sont représentés les PnJs, 2 recto sur papier plus épais contenant l’illustration d’indices et enfin un carte A3 du monastère.

 

Salut Tuath bien ?

 

Continuons sur la forme, même si l’on peut déplorer à la limite (si on chipote) la finesse du papier des aides de jeu, on ne peut que louer à l’inverse le papier utilisé pour le reste, les portraites des PnJ tiennent sur un A6, c’est donc de belles illustrations style crayonnés noir et blanc. Je passe rapidement sur le rendu visuel de l’ensemble des aides de jeu, vous n’avez qu’à voir la vidéo. Pour le livret, il est comme pour le reste de la gamme illustré de manière indécente et tout en couleur. Oui, je dénonce, c’est indécent de proposer autant d’illustrations de qualité tout en couleur dans un supplément pour ce prix là. On reste donc dans la continuité à ce niveau. On se retrouve donc pour 25 euros avec un livret 52 pages et un CD. Pour rappel, le CD de Par delà les Montagnes hallucinées chez Sans détour coute 20 euros mais dans un boitier plastique… Je vous laisse relativiser.

 

Un vaut mieux que deux Tuath Râ

 

Mais au delà du prix, ce qui compte c’est la qualité ! Me direz-vous. Bon tout d’abord concernant le CD, je dois avouer que celui de Sans Détour m’a laissé une meilleure impression, c’est complètement suggestif, mais j’ai eu l’impression d’avoir eu plus de richesse sur les pistes de Cthulhu que dans le CD proposé par Delphine Bois. Attention, j’en préfère un, cela ne veut pas dire que le second ne rempli pas son office. Au contraire, les ambiances sombres, oppressantes, mélancoliques… seront bien rendues grâce à ce CD et ça accompagnera donc très bien n’importe quel scénario des Ombres d’Esteren. Je regrette quand même l’absence de pistes plus rythmés pour des scènes d’actions (il vient surtout de là mon manque de richesse). Après, je veux bien être nul en musique et ne pas savoir apprécier les subtilités, je plaide coupable.

 

Chaussée au Moine

 

Parlons maintenant du fond du fond de ce scénario. Et bien, je suis resté mi figue mi raison. Pendant toute ma lecture, j’étais enchanté par le scénario. Je me voyais déjà mettre tout ça en place, je me suis un peu plus imprégné du Temple, des 6 vœux et des 6 prières. Car oui, on a du background supplémentaire pour le temple nous présentant un peu plus en avant cette organisation et surtout les monastères. Sans oublier, la présentation des Pnj et leur description. Tout cela sur une bonne vingtaine de page, n’en laissant qu’un peu plus pour le scénario à proprement parler.

 

http://www.esteren.org/blog/esteren_tuath.jpgCelui-ci est bien présenté avec simplement des scènes clés à intercaler dans le sens qui va bien suivant ce que font les joueurs. Et le hic arriva à la conclusion, la scène 5 du 3ème acte arrive un peu brutalement, la chose qui me déçoit est très simple. Cette scène arrivera quoi qu’aient découvert les joueurs, quoi qu’ils aient fait, la solution sera servie sur un plateau. Et bien, je trouve ça dommage. Après l’ambiance correspond à ce qu’on attend du scénario, l’enquête est intéressante, mais il faut que le meneur trouve comment introduire cette scène finale sans que les joueurs se sentent tenus par la main.

 

Pour conclure, même si j’ai l’air dur sur le supplément, c’est vraiment le syndrome « qui aime bien châtie bien », ce supplément est de belle facture proposant un scénario qui devra être préparé par le meneur. Mais quel scénario ne l’est pas. On se dit que finalement le plus dur pour Forgesonges sera de conserver cette qualité tout au long des suppléments que ça soit au niveau du texte, des illustrations et de la mise en page.

 

Bon jeu à tous !

PS : je parle de qualité des textes, il y a quand même une vilaine coquille en début de livre, deux phrases qui ont le don d’ubiquité, mais en dehors de cela, il n’y a rien de grossier à redire.

 

 


 

 

Publié dans JDR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blakkrall 19/01/2012 21:11

Yep, surtout avec des petites vidéos. C'est assez synthétique. Va falloir t'équiper en matos vidéo et son !!!

Heuhh 19/01/2012 10:27

Merci.

Faudrait d'ailleurs que je pense à faire vivre un peu plus ce blog.

Blakkrall 17/01/2012 20:48

Merci pour cette présentation du produit !!! C'est court et efficace, je sais enfin à quoi ressemble ce fameux supplément qui me fait de l'œil depuis un moment. J'aime bien tes petites vidéos.