JDR-JDP une frontière parfois mince

Publié le par Heuhh

A l’heure où certains se demandent si le JDR est mort (ou pas), une nouvelle version de notre bon vieux hobby est en train d’apparaitre au travers du support du jeu de plateau. Alors certes ça reste plutôt du jeu de plateau, mais la frontière est tellement mince, qu’il faut parfois une bonne dose de JDR pour apprécier le jeu.

Ce phénomène n’est pas récent, c’est plutôt le nombre de jeux qui permettent ce mélange qui est récent. En effet, cela existait à l’époque des Warhammer Quest et Hero Quest. Mais en ce moment les JDP coopératifs ou semi-coopératifs sont à la mode, en effet même s’il existait depuis un moment déjà le Seigneur des Anneaux (2001) en version coopérative avec de multiples extensions (qui est pour moi l’ancêtre du coopératif « moderne »), Twilight Edition avait sorti Zombies !!! (2001) When Darkness Comes (2002), que Fantasy Flight Games avait sorti Doom (2004) et Descent (2005), Arkham Horror (2005), Fury of Dracula (2005), qu’en France on avait eu les Chevalier de la Table ronde (2005). Bon quand même 2005 fut l’année du coopératif aussi, mais avec seulement 2 éditeurs.

Or on a vu en 2008 profusion de Coopératif sortir venant de différents éditeurs :

-          Battlestar Galactica (FFG) semi-coopératif

-          Pandemic (Z-man Games) coopératif

-          Ghost Stories (Repos Prod) coopératif

-          ETI (Eye Level Entertainement) semi-coopératif

-          Space Alert (Czech Games) coopératif

-          Novembre Rouge (Edge/FFG) semi-coopératif

Sans compter les Extensions pour Descent qui continuent de sortir et de le faire ressembler de plus en plus à un JDR. Pour ce jeu nous sommes arrivés à un point où il y a des PJ et un maitre du jeu qui suit des scénarios, les joueurs choisissent parmi des pré-tirés et partent sur une carte du royaume affronter des monstres. Alors on est exactement dans un Diablo adapté au JDP, donc les aspects JDR sont très basiques. Mais quand même on va plus loin qu’un Hero Quest.

Bon faut avouer que ce qui regroupe tout ces JDP c’est l’aspect personnages pré-tirés, ensuite certains se jouent avec un maitre du jeu, d’autres non. Dans certains cas, il y a un traitre dans d’autre non.

Mais pour moi, il y a un aspect très important qui regroupe ces jeux, c’est le besoin de faire du role play. Ben oui, pour pouvoir donner une dimension supplémentaire à ces jeux et donc un plaisir supplémentaire à ces jeux, il faut récupérer du JDR l’aspect Role Play qui sera d’autant plus un + s’il y a la possibilité d’avoir des traitres autour de la table. Bien sûr si on prend Pandemic, l’aspect role play sera moins facile car notre personnage n’est différencié simplement que par un pouvoir… mais le thème du jeu étant tellement bien rendu qu’on se prendra pour des scientifique voulant trouver des remèdes et sauver la Terre.

Et que demande-t-on à un JDR si ce n’est s’amuser en vivant une aventure et en jouant un « rôle » dans cette aventure. C’est ce que proposent tous les jeux de plateau, à la différence prés que les coopératifs permettent une ambiance différente plus propice au Role Play et aux discutions autour du jeu sur le jeu.

Je vous propose ci-dessous un récapitulatif des jeux nommés avec le thème et leur particularité.
   

-          le Seigneur des Anneaux (2001 FFG) : coopératif où l’on joue les hobbits qui doivent détruire l’anneau, 3 extensions dont une qui permet à un joueur de jouer Sauron.

-          Zombies !!! (2001 Twilight Edition) : coopératif où l’on joue des humains qui tentent de fuir des Zombies, 9 extensions.

 

-          When Darkness Comes (2002 Twilight Edition) : coopératif où l’on affronte des créatures de l’ombre dans une ville modulable, 6 extensions.

-          Doom (2004 FFG) : semi-coopératif où l’on joue avec 1 MJ et les autres des Marines qui doivent suivant des scénarios nettoyer des niveaux modulables et trouver la sortie, 1 extension.

-          Descent (2005 FFG) : semi-coopératif où l’on joue avec 1 MJ et des héros médiévaux fantastiques qui se baladent dans des donjons modulables, 4 extensions.

-          Arkham Horror (2005 FFG) : (semi-)coopératif où l’on joue des investigateurs qui doivent empêcher Un Grand Ancien de s’éveiller, 5 extensions.

-          Fury of Dracula (2005 FFG) : semi-coopératif où l’on joue Dracula (joué par 1 joueur) qui se fait pourchasser par 4 chasseurs (les autres joueurs) dans toute l’Europe.

-          Les Chevalier de la Table ronde (2005 Days Of Wonder) : semi-coopératif où l’on joue des chevaliers de la table ronde qui défendent Camelot contre les agressions externes, mais il y a peut être un traitre parmi eux, 1 extension.

-          Battlestar Galactica (2008 FFG) semi-coopératif où l’on joue les principaux héros de la série, il peut y avoir des Cylons parmis eux.

-          Pandemic (2008 Z-man Games) coopératif où l’on joue un chercheur, médecin, autre, qui lutte contre des épidémies à travers le monde.

-          Ghost Stories (Repos Prod) coopératif où l’on lutte contre les forces obscures pour protéger la cité.

-          ETI (2008 Eye Level Entertainement) semi-coopératif où l’on joue des entreprises qui luttent contre une invasion probable d’extraterrestre, mais il y a un ET infiltré.

-          Space Alert (2008 Czech Games) coopératif où l’on joue à bord d’un vaisseau qui sonde la galaxie, et à chaque saut il faut le protéger des attaques extérieures, le jeu se joue avec une bande sonore excellent pour l’ambiance.

-          Novembre Rouge (2008 Edge/FFG) semi-coopératif où l’on joue des gnomes qui doivent sortir d’un sous marin qui coule.

Bon jeu !

Publié dans JDR

Commenter cet article