Glen More, un jeu avec du Whisky dedans…

Publié le par Heuhh

http://www.milan-spiele.de/spielemesse/2010_01/IMG_0780.JPG

 

… ne peut être que bon.

 

Aujourd’hui, un petit article sur un jeu qui a pas mal fait parlé de lui dernièrement : Glen More de chez Aléa (déjà ça ce n’est pas rien). Il est sorti il n’y a pas si longtemps, en début d’année. Il est prévu pour 2 à 5 joueurs et autant le dire de suite, il est clairement moins bon à 5. Les parties sont plutôt courtes et flirte avec l’heure de jeu.

 

Dans Glen More, vous incarnez un clan d’écossais qui tente de devenir le plus influant. Pour cela, il vous faudra allier différentes qualités : être avare, fournir du Whisky, avoir des gens placés à la chambre des lords, avoir des possessions (loch et châteaux), et enfin revendre des denrées en court de jeu. Ne voyez pas là une caricature de l’écossais mais plutôt des mécanismes sous-jacent.

 

Chaque joueur va étendre son territoire composé de tuiles en récupérant celles qui sont placées sur le plateau sur une piste rectangulaire. Le joueur en dernière place sur cette piste joue et avance sur la tuile qu’il veut prendre, il paye les ressources le cas échéant et il la pose devant lui en suivant plusieurs règles plutôt malines.. Il faut qu’un de ses « péons » soit à coté de l’emplacement prévu et qu’il y ait une logique « route » ou « rivière » si elle est présente sur la tuile. Ensuite, on regarde qui est le nouveau dernier joueur (qui peut être le même plusieurs tour d’affilé) et c’est à lui. Les châteaux et les lochs viennent avec une carte qui donne un petit pouvoir.

 

William Wallace

 

Chaque fois qu’un joueur avance son pion, on complète derrière lui les tuiles en laissant toujours une case libre derrière le dernier pion. Ce qui fait une chaine interrompu de pions et de tuiles. Un joueur peut à tout moment acheter une ressource au marché, il pose ainsi une pièce sur le plateau à l’endroit correspond, le deuxième joueur qui en achète doit payer deux pièces (jusqu’à trois pièces). Si un joueur revend une ressource, il prend un des tas de pièce posé par les autres joueurs qui auraient acheté de la ressource (les sous circulent ainsi en vase clos).

 

En posant la nouvelle tuile, le joueur active toutes les tuiles autour, il faut donc poser intelligemment ses tuiles pour quelles se combinent élégamment entre elles. Les tuiles de production produisent, les tuiles Distillerie produisent du Whisky pour un malt, les marchés peuvent être utilisé pour défausser des marchandises et gagner des points de victoire, les villages permettent de déplacer les « péons », les auberges rapportent à chaque activation des points de victoire. Déplacer les péons permet de pouvoir construire à de nouveaux endroits ou de les envoyer au parlement.

 

Le jeu se déroule ainsi pendant 3 époques, à chaque fin d’époque un décompte intermédiaire est fait. On décompte les tonneaux de Whisky, les lords et les cartes obtenues. Pour chacun de ses éléments, on regarde sa propre différence avec celui qui en a le moins et on gagne des points de victoire en fonction. Mécanisme plutôt sympa !

 

http://www.spielgilde.de/shop/images/glen_more.jpg

La fracture Ecossaise

 

En fin de partie, on fait un troisième décompte, on rajoute les sous (un point de victoire par tune), on soustrait pour chaque tuile que l’on a en plus que celui qui a le plus petit domaine, 3 points de victoire par tuile en plus. Si à la fin de la partie, un joueur a un domaine de 5 tuiles, un autre 7 et le dernier 10. Le premier ne perd pas de point, le deuxième perd 6 points et le dernier 15 points.

 

Le jeu comporte plusieurs mécanismes très intéressant. Par contre, à 5 joueurs vous n’avez pas le temps de construire une stratégie, la chance du tirage des tuiles et vraiment plus prépondérant, puis vous jouez beaucoup moins. Le jeu est simple, à chaque tour il faut ce demander « quelle est la tuile qui me rapporte le plus ? ».

 

Il comporte vraiment beaucoup d’idées originales et intéressantes. Il ne restera pas pour moi une claque ludique, j’aurais plaisir à y rejouer, mais il me manque un je ne sais quoi pour en faire un très bon jeu. De plus, deux-trois tuiles sont vraiment très puissantes, alors elles arrivent qu’en période 3, mais quand même.

 

Le jeu est quand même addictif car on a envie de rejouer pour tester différentes stratégie : je truste toute le tune du jeu, je fais le plus petit domaine, je fais le plus gros domaine…

 

Points positifs :

- Simple

- Original

- le Whisky

 

Points négatifs :

- Pas jouable à 5

- Un je ne sais quoi qui manque

- Certaines tuiles sont vraiment très puissantes

 

Bon jeu à tous !

Publié dans JDP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article