Artémios le Rouge

Publié le par Heuhh

Il reprit sa posture défensive, la lance qu’il tenait flamboyait de la fureur qu’il peinait à contenir. Il gaspillait une partie de son énergie, un luxe qu’il ne pouvait se permettre. Il savait qu’il devait se maitriser et ne transmettre sa Numens à son arme qu’aux instants utiles et non entre deux passes d’armes. Mais il était hors de lui. Comment un gamin pouvait-il le mettre à mal. Son adversaire ne portait pas d’armure. Un pagne lui ceignait la ceinture laissant son buste maigrelet rosir sous le soleil. Tandis que des restes de caligas protégeaient la plante de ses pieds et soutenaient ses jambes rachitiques.

Endrosius se demandait comment ce frêle corps pouvait manier avec une telle dextérité un si lourd pilum. De plus, il maitrisait à la perfection l’utilisation de sa Numens au travers de son arme. Il ne gaspillait pas comme lui et arrivait à transmettre ses ordres au dernier moment, juste avant l’impact.

Le Legator n’avait jamais connu d’aussi rude adversaire en huit ans d’exercice de ses fonctions. Lui qui était garant du jugement divin devait se rendre à l’évidence, cet enfant était soutenu par Mars et par Minerve. Ou plutôt par Athéna dans son cas. Cette pensée le fit sourire un bref instant. Il jeta un coup d’œil à l’Empereur, il semblait passablement irrité par la tournure des événements. Il n’aimait pas les faibles et en ce moment Endrosius faisait preuves de moultes faiblesses.

Voilà huit ans que le Legator avait pris ses fonctions au sein de l’empire Messahides. A l’époque, il avait assisté à la défaite de son prédécesseur, Caius Pertus, qui n’était pas de toute première jeunesse. Ce jour là, c’était l’Empereur actuel Marcus qui l’avait défié afin de montrer sa légitimité en tant que prétendant au trône. Ce n’est qu’après un combat qui dura presqu’une semaine (d’après la légende), qu’il y eut un gagnant. Le vieux Legator fut terrassé, c’est ainsi qu’Endrosius et Marcus prirent leur fonction en même temps.

Certaines mauvaises langues, qui furent immédiatement coupées, propagèrent la rumeur comme quoi Marcus avait volontairement saoulé le vieux Caius la veille du combat, et que ce dernier n’aurait duré que quelques minutes. Même s’il savait la deuxième partie de la rumeur plus vraie que la légende, Endrosius ne pouvait croire que son Empereur soit aussi perfide. Pire, il ne pouvait accepter que son mentor ait pu se laisser entrainer dans une telle duperie.

Le jeune homme l’interrompit dans ses pensées, son pilum devint écarlate lors du choc contre sa lance. Il transperça ainsi sa garde et le blessa lourdement sur le flanc. Endrosius savait que le combat était perdu. En croisant le regard de son adversaire, il comprit qu’il avait devant lui l’avenir ou la fin de l’Empire Messahides. Quoi qu’il puisse arriver par la suite, il perdait face à un adversaire redoutable qui mettrait le monde à ses pieds.

Ainsi naquit la légende d’Artémios le Rouge

 

http://www.historyforkids.org/learn/romans/games/pictures/circusmaximus.jpg.

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article