Caylus roi des jeux

Publié le par Heuhh

Quand on regarde les divers classements de jeux, on se rend compte qu'il y a un grand ancien qui n'a jamais bougé, c'est Puerto Rico, sûrement un des meilleurs jeux de plateau au monde. Pourtant, il date de 2002. Depuis il a eu de sérieux concurrents dont le dernier en date est Agricola. Mais il a eu aussi Caylus, un jeu d'Ystari édité en 2005. Prévu pour 2 à 5 joueurs pour une durée de moins d'une heure à 2, jusqu'à un peu plus de 2 heures à 5.

Nous sommes à Caylus, le roi fait construire sont château, les joueurs vont essayer de récolter le plus de prestige en aidant à la construction, en augmentant le nombre d'échoppes pour artisan, en embellissant la ville et en s'atirant les faveurs du roi. Ca y est je vous ai tout dit.

Les mécanismes sont très simples (et pourtant c'est complexe), à chaque tour les joueurs enverront travailler leurs artisans dans les différents lieux du plateau (château, village, échoppes) en les payant, ensuite, on résoudra l'action correspondant à l'emplacement du travailleur dans le sens de la route. Il sera donc vital pour les joueurs de bien calculer leur coup. Enfin les joueurs feront avancer le baillis qui sert de compte tour et ils gagneront finalement 2 sous chacun.

Difficile de ne pas rentrer dans le détail, je vous abreuverais de règles qui sont très faciles le plateau sous les yeux. En effet, tout est inscrit dessus, le tout est aidé par une symbolique très simple à comprendre. Le jeu posséde une très grande rejouabilité, en effet, les premiers bâtiments qui sont neutres sont posés aléatoirement au début de la partie, ensuite de nombreuses tactiques s'offrent à vous, vais-je jouer la carte des faveurs à fond? Vais-je aider surtout à la construction du château? Ou alors construire pleins de bâtiments pour que les gens viennent chez moi? Mieux des bâtiments de prestige? Ou encore, vais-je jouer à l'opportuniste et ainsi gèner tout mes adversaires?

Voilà un apperçu des différentes possiblités du jeu, accompagnez cela d'une gestion tendu des revenus et des ressources, et vous aurez ce fabuleux jeu.

Points forts :
- Interaction
- Possiblités
- Profondeur
- Complexité due aux choix qui s'offrent à nous

Points faibles :
- C'est complexe

Bon jeu à tous!

Publié dans JDP

Commenter cet article