Mahamoth elle assure

Publié le par Heuhh

Mahamoth est un jeu de rôle gratuit écrit par Le Grümph suite à une demande de rançon. L’intégralité est trouvable sur son blog, il s’agit d’une couverture, d’une fiche de personnage et d’un pdf de 66 pages. Vous allez trouver ci-dessous : un speach d’intro, une présentation des mécanismes, une de l’univers, et une courte présentation spécial MJ des secrets du monde.


Pour commencer

66 pages c’est un score qui est cohérent avec les jeux présents dans le recueil des demiurges, il a donc les mêmes avantages et inconvénients. Il s’agit d’un univers rapidement décrit et donc rapidement lu, mais il demande une certaine expérience au maitre du jeu, cette expérience est inutile si l’on accroche rapidement à l’univers, et qu’on arrive rapidement à se l’approprier.

 

Ici, point de scénarios, vous aurez un univers, des règles tirés de Barbarians of Lemuria et des secrets. Il y a tout d’abord 4 pages qui décrivent l’univers à faire lire aux joueurs pour leur donner une idée. Ensuite, le monde est décrit par « thèmes » classés par ordre alphabétiques, Air, Aliens, Animaux, Apparence et Morphologie…

 

Mécanismes

 

Quand aux règles, elles sont très simples, tout d’abord la création consiste à répartir des points sur des attributs et des capacités de combat au nombre de 4 chacun, puis le joueur choisit 4 métiers qui serviront de pool de compétences. Exemple, si le joueur doit faire un jet pour piloter, on lui demandera s’il a le métier Pilote, là c’est évident, mais si on lui demande un jet pour être classe le joueur pourra plaider qu’un pilote a toujours l’air classe et donc utilisera son métier pour le jet. On complète la création avec des points d’héroïsme, des points de vie, et des avantages/désavantages.

 

De plus, les joueurs auront accès à des Tox qui leur conféreront des pouvoirs surnaturels, comme jouer avec la matière, avec les cerveaux des gens, 6ème sens, résistance à la maladie…

 

Niveau système, on se retrouve avec 2D6 à jeter, on rajoute l’attribut + le métier ou la capacité de combat + divers modificateurs, et il faut faire 9 ou plus. La difficulté est incluse dans « les divers modificateurs ». C’est simple et brutal. En plus de cela, lors de combats, on peut associer des chocs et des contrecoups à l’attaque. Tout est rappelé sur les fiches de persos.

 

L’univers en trois mots

 

Les hommes dérivent à travers l’espace dans des carcasses de vaisseaux appelées la Horde. Il y a quelques années, la Horde fut happée dans un coin de l’espace habité par les Sumérides, qui sont des êtres quasi divins, ils abritent déjà les Peuple E qui ont pour esclaves les peuples S. Les humains ont du se battre contre eux, pour finalement arriver à échanger avec certains voire marchander, grâce aux missionnaires humains. Les peuples E voient dans les humains des concurrents potentiels, sur les 3 peuples E, un est clairement hostile, un autre méfiant et le troisième marchande ouvertement.

 

Les vaisseaux de la Horde sont envahis par les Micellis qui sont diverses plantes permettant de survivre, elles apportent de l’oxygène, de la nourriture, des matériaux, mais surtout sont à la base de la fabrication du Tox, drogue donnant des pouvoirs aux humains. Les coursives ressemblent donc à d’immenses tunnels végétaux qui sont froids et non éclairés en dehors des zones de vie. Les habitants sont des millions par vaisseaux, regroupés dans les zones extérieures (les vaisseaux tournant autour d’un moyeu). Certaines parties sont peuplées par des Aliens qui ont réussi à s’introduire et qui ressemble plus à des animaux dangereux, il existe aussi quelques animaux domestiques ou non, notamment les souris qui permettent entre autre de savoir si la zone manque d’oxygène ou non. Les humains sont tous imberbes à l’exception d’un vaisseau, ils sont petit ou grand suivant l’endroit dans lequel ils vivent (plus ou moins près du moyeu du vaisseau et donc plus ou moins d’apesanteur).

 

Le monde est brutal, ils ont donc développé les arts de combat. Ils aiment malgré tout l’art. Tout ce petit monde est basé sur les castes suivantes, les guerriers, les vierges divines, les femmes (servant qu'à la reproduction), et les tordus. Certains deviendront des conseillers (même parmi les tordus), qui contrôlent tout dans ces vaisseaux. Cette société est consolidée par le Culte de la Mère, qui est l’unique religion officielle, pour elle, les micellis viennent de Mahamoth (le fils de la Mère). Coté officieux, il existe des Kephtes qui sont des organisations criminelles, comme peuvent l’être la Mafia ou les Yakusas. L’humanité n’a qu’un seul espoir, celui de retrouver le Château Blanc.

 

Sombres secrets

 

Une partie du livre décrits les diverses factions, quelques PNJ importants, les peuples E et S et enfin parle de la Narc Matrice. Celle-ci pourrait être le salut de l’humanité, le lieu où se trouve le château blanc..

 

En conclusion

 

Le jeu propose une trame principale assez intéressante, par contre, n’espérez pas trop avoir de réponses. L’auteur n’en propose que très peu, à vous de prendre cet univers et d’en faire ce que vous voulez. On regrettera que les relations entre missionnaires et les différents peuples E ne soient pas trop abordés. Que vont faire les joueurs, où vont-ils, seul le maitre peut en donner les réponses.

 

Bref, un très bon background, mais le MJ devra être inspiré par celui-ci afin d’emmener les joueurs à la découverte de l’univers.

Publié dans JDR

Commenter cet article