Blokus le jeu aux milles récompenses

Publié le par Heuhh

Allez hop, ça fait longtemps que l’on n’a pas parlé jeu de plateau ici bas. Reprenons avec un classique : Blokus (2000). Blobloblokus livré avec un Thierry Bécaro de poche !!!

 

Ah non ce n’est pas celui là, c’est le Blokus meilleur jeu en France en 2001, et d’autres prix en pagaille. Alors certes, ce n’est pas un gage de qualité dans le milieu du jeu de société, mais pour le coup, c’est le cas. C’est un jeu pour 2 à 4 personnes pour une durée de 20-30 minutes.

 

Déroulement

 

Chaque joueur prend ses pièces de couleurs aux formes Tétrisesques. A tour de rôle, ils vont devoir poser une pièce qui devra toucher au minimum un coin d’une autre de ses pièces, sans jamais (Ô grand jamais) toucher une de ses pièces par un coté. Par contre, on peut toucher les pièces adverses comme on veut.

 

Lorsque plus personne ne peut poser de pièces, on compte le nombre de carrés des pièces restantes. La stratégie la plus évidente est de se débarrasser des pièces les plus grosses, c'est-à-dire celles qui sont formées de 5 carrés.

 

Le jeu est vraiment simple, plaisant, interactif. Ce dernier point est important car on peut vraiment géner les adversaires, être « méchant » dans le sens bloquer les progressions des autres joueurs.

 

Le jeu est riche, les parties se renouvellent facilement. Par contre, il est plutôt optimisé pour quatre joueurs. A noter d’ailleurs qu’on peut jouer en équipe 2 vs 2. Pour 3 joueurs, cela devient un peu bancal, ya souvent un des trois joueurs qui est avantagé. Par contre à deux, il existe la version duo qui est plus adaptée (plus petite).

 

Pour ce qui est du matériel, il est surtout pratique, après le design « old school des années 60 » donne un certain charme (ou pas).

 

Points Forts :

-          Simplicité

-          Pas prise de tête

-          Durée des parties

-          Rejouabilité

 

Points Faibles :

-          Design (ou pas)

-          Vraiment mieux à 4

 

Bon jeu à tous !

Publié dans JDP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article