John Doe (dis aussi Johnny Two) l’éditeur de boys band ?

Publié le par Heuhh

Voilà du titre racoleur, mais vous n’allez pas être déçus, je vais vous parler du lien que je vois entre Johnny Halliday et les 2bPatient, les WarsaW’s appart, Les Tokyo Mantel… Alors que je lisais un sujet (un thread ou Fred pour les anglophone) d’un forum bien connu, où Le Grumph parlait de sa façon de faire jouer des campagnes, je me suis dis : « ah mais c’est bien sûr, c’est pour ça que j’apprécie les jeux JD ».

Une des meilleures campagnes que j’ai faite jouer se déroulait dans un univers médiéval fantastique, avec des règles pseudo DD3. Mes joueurs formaient un groupe d’alignement mauvais et au fil de la campagne faisant leur petit chemin ils ont fini par devenir les lieutenants d’un Démon Majeur qui pour les remercier les a tués (chose qu’ils n’ont pas appréciée d’ailleurs :)). Je n’avais rien préparé de consistant, je connaissais seulement l’univers, les PNJs, des pistes de trames que je leur tendais, mais j’attendais surtout de voir ce que eux voulaient faire. Et ils se sont faits plaisirs, trahison, déclenchement de guerre, meurtre, enlèvement… Pas très moral, mais ça faisait un moment qu’on voulait tester the Dark Side.


Tout ça pour dire, que finalement un univers c’est comme un immense jouet pour les joueurs, à eux d’en faire ce qu’ils veulent. Et comme le disait si bien Jean de la Tourraine, « les joueurs sont notre plus grande source d’inspiration. »


Mais pour que ça marche bien, il y a un ingrédient primordial : la cohésion du groupe. Et chez Johnny Mémonic, ils l’ont bien compris, et quoi de mieux pour souder un groupe de joueur ayant des envies différentes ? La formation d’un équipage, faction… etc…


Si on reprend les jeux sortis par Johnny Begood (et surtout que j’ai lu) qui sont Patient 13, Notre Tombeau, Final Frontier, Mantel d’Acier et WarsaW (ça en fait 5 quand même).


Les deux premiers ont pris le parti de souder les joueurs par le traumatisme, quel meilleur moyen de rapprocher des gens qui ne se connaissent pas que de souffrir ensemble (perte de mémoire dans un cas, et kidnapping dans le deuxième).


Pour les autres c’est bien plus direct, dans Final Frontier et WarsaW, il existe une feuille « de groupe », un vaisseau pour le premier et une base de faction dans le second. Dans FF les joueurs se répartiront même les postes d’équipage, alors que dans WarsaW il n’y a que le leader de formellement dissocié.


Enfin dans Mantel d’acier, les joueurs incarnent des francs pilotes qui protègent les convois, même si c’est moins directif à la création, on sent bien que c’est assez naturel de se créer un groupe autour d’un ou deux véhicules/mantels, et vogue l’aventure.


Univers quand tu nous tiens


Quand on lit quatre de ses jeux. J’enlève volontairement Notre Tombeau pour cette partie car celui-ci est surtout une campagne avant d’être un univers. Donc sur les autres, on sent qu’on n’a pas besoin de campagne ou de scénario, c’est utile à la limite pour donner des idées supplémentaires, en effet, l’univers se suffit pour créer en direct live des aventures. Certes ça ressemble plus au « train train quotidien » qu’à une aventure épique, mais le MJ peut facilement avoir des personnages récurrents, un grand méchant, et monter la sauce jusqu’à une fin (comme dans mon exemple avec l’apparition d’un Démon Majeur).


Avec ce procédé, on s’éloigne assurément des campagnes épiques « à l’ancienne » (sans être péjoratif), telles qu'Aube de sang ou les Oripeaux du roi par exemple. On est plus là pour faire vivre et évoluer un groupe plutôt que d’être dans le faire vivre un moment intense ayant une apogée, celles-ci étant soit liée à une recherche de puissance, soit liée à un acte qui restera dans les annales. Pour faire le parallèle avec le 7ème art, dans un cas, on est plutôt dans la série télé et dans l’autre dans le grand film à succès type Seigneur des Anneaux. Mais attention, une série télé peut avoir une fin épique (BSG par exemple)


De plus, les idées bateaux pour des aventures d’équipes foisonnent, il n’y a qu’à regarder toute série où les héros sont une équipe, par exemple l’agence tout risque. Alors à ce moment on peut trouver les idées suivantes :

-          Le groupe tombe sur un village qu’il faut protéger des méchants.

-          Le groupe tombe sur un personnage qu’il faut protéger et amener à un point A.

-          Le groupe doit livrer un colis, mais celui-ci est convoité par des méchants.

-          Le groupe arrive dans un village où ya eu un meurtre et ils sont bêtement accusés.

Et je vous promets que ces quatre idées sont facilement adaptables aux quatre univers précités. Pour WarsaW remplacez village par quartier, pour FF village par planète, pour Patient 13 remplacez-le par chambre. Enfin grosso modo, ça demande des adaptations quand même. Ensuite, ya plus qu’à laisser faire les joueurs, dans leurs discussions ils donnent tellement d’idées, que le plus dur est de choisir entre elles.


Voili voilou, alors certes, vous n’êtes pas obliger d’aimer les séries télé et préférer les Blockbusters (réussis), voire aimer les deux. Mais quand même, la qualité de ces séries est vraiment bonne de quoi se faire un petit BattleStar Gallactica dans les rues de Warsaw, merci Johnny Wilkinson et bonne continuation.


Bon jeu à tous !

 

 

Publié dans JDR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article