Ave César ludotori te salutant

Publié le par Heuhh

Allez, on fait dans la continuité avec un deuxième jeu de parcours (après Rivière d’Enfer hier). Avé César (2006) édité en français par Edge Entertainment (Ubik à l’époque) est prévu pour 3 à 6 joueurs, pour une durée de 30 minutes (grosso modo).

Le but du jeu, comme à tout jeux de parcours, est de finir premier sur trois tours de piste. Pour cela, les joueurs ont trois cartes en mains (numérotées de 1 à 6) et en joue une par tour, puis en pioche une. Là où le jeu se démarque de rivière d’enfer c’est que :

1/ On joue dans l’ordre de la course, le premier en premier, le deuxième en deuxième… et non dans l’ordre du tour de table.

2/ Le premier joueur ne peut pas jouer de 6.

3/ On doit se déplacer du nombre de cases indiqué par la carte (ce n’est pas un maximum)

4/ Un joueur qui ne peut pas avancer passe son tour en défaussant une carte.

5/ Sur les deux premiers tours, les joueurs sont obligés de passer une fois devant César et de le saluer, ce qui rallonge le parcours.

Parmi tous ces points, le cinquième est plutôt sympathique, il apporte un choix tactique assez intéressant. Le jeu permet de nombreux blocages, et donc oblige les adversaires de prendre les extérieurs. Il faut savoir que l’ensemble des cartes de sa main, permet de faire les trois mais sans trop de rab’. Il va donc pas trop falloir faire les extérieurs pour espérer finir la course.

C’est un jeu sympathique, rapide, pas prise de tête. Rivière d’enfer comparativement peut être plus calculatoire. Si vous aimez l’interaction, les courses de char, et les films de gladiateurs (coquinou va !). Ce jeu est pour vous. C’est un grand classique des jeux de parcours, une première édition de 1989 avait eu un tel succès que le jeu se revendais à 40-50 euros d’occasion durant les années 2000 (avant la réédition). De plus, il existe une version japonaise de course de char futuriste : Q-Jet 21xx. Bref il est celui qui a posé les bases de Turfmaster, Um Reifenbreite, Rivière d’enfer, Sprinter et autres.

Points forts :

-          Interaction

-          Possibilité de pourrir les autres

-          Fun

-          Simple et rapide

Points faibles
 :

-          Un bon départ ça peut faire très mal

-          Hasard un peu (trop ?) présent à mon goût

Bon jeu à tous !

Publié dans JDP

Commenter cet article