Interview de Cyril Demaegd

Publié le par Heuhh

Allez hop ma première interview, j’suis content, mais c’est un peu frustrant de la faire par MP, la prochaine fois je pourrais proposer par MSN. Là j’ai des dizaines de questions qui me viennent à l’esprit, ça donne envie de discutailler des heures. Mais en même temps, le MP permet des réponses bien réfléchies et bien longues.

(Vous pourrez peut être remarquer que je suis fan des illustrations de leurs jeux)


Aujourd’hui, une interview d’un des acteurs majeurs du jeu de société en France : Cyril Demaegd (aka Karis) auteur et responsable d’Ystari. Il est notamment coupable de Ys, Amyitis et Bombay. Le second est d’ailleurs pour moi une véritable perle ludique, et fait parti de ces « must-haves » du jeu de société (j’adore la richesse stratégique proposée par ce jeu).

Ystari a vraiment été lancé par
Caylus en 2005, notamment grâce au carton qui a fait au salon d’Essen (plus gros salon mondial public sur le jeu de société). Depuis, chaque sortie Ystari est attendue comme le messie. Là j’en rajoute un peu, mais il fait partie de ces éditeurs qui ont su trouver une ligne éditoriale avec un fort caractère. D’ailleurs, je devrais presque dire 3 lignes d’édition, les Ystari Games qui sont du pur souche Ystari (à la belle mécanique allemande), les Ystari Vintage qui sont des rééditions de vieux « classiques » qui auraient pu être des Ystari Games, et les Ystari Plus qui sont des coups de cœur, des coopérations (on peut les présenter comme ça ?).

Vu qu’une boite de quatre extensions est prévue pour le printemps ainsi que la deuxième extension pour
Race For The Galaxy, et qu’il paraitrait qu’une réédition/lifting d’Industria serait à l’étude pour Essen 2009. J’ai voulu poser quelques questions à Monsieur Cyril :


Heuhh : Bonjour Cyril, j’ai un peu planté le décor ci-dessus, il manque quelque chose que tu voudrais rajouter ou préciser ?


Cyril
: Oh il en manque toujours. On a pleins de projets de sorties, mais en même temps, on va attendre un peu pour en parler, parce que là c'est déjà pas mal. 



Heuhh
: Bien commençons par du classique pour se chauffer. Cyril, quel est le jeu hors-Ystari que tu aurais aimé créer et pourquoi ?


Cyril
: Eh bien disons que j'ai pas mal de chance, puisque ce jeu je l'ai tout de même édité ! En gros, mon choix se serait porté sur
les Princes de Florence -mon jeu chouchou- et j'ai eu la chance de l'éditer dans notre gamme vintage. Pour moi contient la quintessence de ce qu'est l'esprit Ystari et je considère Wolfgang Kramer comme le meilleur auteur de jeux, et plus globalement comme mon maître...

Bon si tu veux un jeu non édité par Ystari, je te rajoute Torrès un autre chef d'oeuvre de Kramer...


Heuhh : Maintenant quand même, je ne suis pas là pour te poser des questions sur le JDP. Au détour d’un forum bien connu, j’ai pu voir que le JDR était aussi une de tes passions. Donc même question que précédemment, quel jeu de rôle aurais-tu voulu écrire ? Et pourquoi ?


Cyril
: Question difficile car j'ai tâté pas mal d'univers différents et de jeux plus ou moins simulationnistes. Ma passion pour le JdP "léché" me pousse à privilégier les systèmes bien conçus, mais en même temps, je ne peux m'empêcher de te répondre l'Appel de Cthulhu, car c'est probablement le jeu qui m'a valu le plus d'émotions de joueur et de MJ. Au final, le Basic Roleplaying était vraiment un précurseur, dans le sens où il laissait une belle place à l'univers. Et puis, replaçons nous dans le contexte - les années 80- quel univers atypique au milieu des jeux MedFan ! Allez, je signe pour l'AdC ! D'autant plus qu'il a bénéficié d'un suivi fantastiques et de campagnes fabuleuses !


Heuhh
: L’année dernière sont sortis deux JDR ayant pour thème Cthulhu. Le premier c’est la renaissance par les éditions Sans Détour qui édite une Version 6 de l’AdC ainsi que de nombreux suppléments (actuellement l'écran, Les années 20 et Les oripeaux du roi) en gardant le même système. Le second est la sortie de Cthulhu la version avec le système de règle original qu’est Gumshoe par les éditions du 7ème Cercle. Ma question est : as-tu lu la version Gumshoe ? Et si oui, qu’as-tu pensé du système ?
(ndH voir articles : Le messie est de retour : Cthulhu revient… , Les Oripeaux du Roi - Campagne pour L'appel de Cthulhu )


Cyril
:
Oui j'ai regardé ça, même si je suis resté fidèle à la version 6 de l'AdC pour des raisons graphiques. Pour moi, Gumshoe s'adapte très bien à l'univers de Cthulhu, notamment parce qu'on est tout de même très souvent dans un environnement d'enquête. Comme Pondsmith, Robin D Laws est un modèle pour moi (et même probablement plus proche car il s'attaque à des choses qui me concernent plus que le "cyber"). Bon, malgré cela - et c'est là que je suis très illogique avec l'AdC - je reste fidèle au vieux modèle parce que l'on peut se lancer vite dans une partie avec l'habitude. Mais bon, une alternative "thématique" au TOC et au jets de bibliothèques ça ne peut pas se refuser, donc j'y pense d'autant que "mon" Cthulhu n'est généralement pas une abattoir à investigateurs : tant qu'ils ne cherchent pas à avoir trop de connaissances "interdites" et qu'ils me proposent des solutions malines, je leur laisse généralement pas mal de chances de s'en sortir, voire de finir la campagne avec un seul perso !


Heuhh
: Connaissant le milieu roliste ainsi que le milieu plateauïste, je me permets de lancer une comparaison entre Ystari et John Doe en termes d’esprit. Connais-tu cet éditeur et ses jeux ? Si oui qu’en penses-tu ?

Cyril
: Je connais bien sûr, et je suis flatté de la comparaison. Notamment parce que les gars de John Doe semblent vraiment être des passionnés, qui font leur jeux sans vraiment faire de concessions à "ce qui marche" ou "ce qui vend". J'apprécie leur démarche (et espère partager cet esprit) et j'ai quelques un de leur jeux (à défaut d'avoir le temps de jouer, j'ai toujours la collectionnite JdR). Après, je crois que les gars de John Doe sont tout de même beaucoup plus méritants que nous, dans le sens où le JdR n'a plus tant le vent en poupe et qu'il faut le moral pour se lancer dans la création d'un nouvel univers.

Sinon, un autre de mes modèles dans le milieu est probablement Mike Pondsmith. Ce n'est pas tant que je sois un fan de "Cyber", mais par contre j'adore la façon dont ce type, avec 2 ou 3 petits sytèmes, arrive à rendre l'ambiance d'un jeu. Un exemple à méditer, même dans le JdP...


Heuhh : De quand date ta dernière partie de JDR et quel était-il ? Etais-tu MJ ou PJ ?


Cyril
: Ouh là ! Je sais plus mais c'était il y longtemps et j'étais MJ. Probablement un L5R (quelque part dans Ryoko Owari) ou alors le scénario final des "Fungi" de l'AdC, vu que ce sont les seuls jeux que je pratique encore (bien que trop sporadiquement à mon goût).


Heuhh
: On a annoncé des dizaines de fois la mort du JDR, et pourtant il est encore là. De nouveaux éditeurs apparaissent apportant avec eux des formats originaux. Quel œil as-tu sur ce passe temps ? Obsolète, pas assez connu/reconnu, en fin de vie ? Attention certaines réponses pourraient entrainer une manifestation de 2-3 rolistes devant chez toi, brulant des Caylus afin de t’exorciser ! (stéréotype inside)

Cyril
: Pour moi, le JdR est clairement impossible à tuer !

Il est sûr qu'actuellement il n'a pas le vent en poupe, mais c'est un type de jeu tellement à part qu'il ne peut disparaitre complètement. Au pire si les (pauvres) ersatz à la WoW, parviennent à évoluer vers autre chose que la vision basique que se font les gens du JdR (c'est à dire gonfler son perso à coup de chasse aux trésor/XP), alors le JdR deviendra un poil plus "virtuel" (mais c'est pas gagné).

Mais je doute que la forme actuelle "autour d'une table" disparaisse un jour, car les sensations que procure un bon scénario "IRL" est impossible à simuler/émuler ou n'importe quoimuler. En un sens, à part à une brève époque le JdR a toujours été une activité "marginale" et le fait qu'il le soit redevenu n'est pas si problématique, d'autant que le net nous fournit désormais des ressources quasi inépuisables.

De toute façon, cela vaut mieux que d'être en pleine lumière et de voir des émissions affligeantes (dédicace à Mireille Dumas). Pour vivre heureux, vivons cachés !


Heuhh : Pour finir, on voit certains éditeurs (7ème cercle, Matagot par exemple) être bi-domaine JDR et JDP, de plus Le salon du jeu de société de Paris (anciennement Gencon France) est une manifestation elle aussi « bi » (bien que cette année peu d’éditeurs seront présents). Et même si l’on entend certains rôlistes ralouiller du bruit provoqué par Cash & Guns live, on sent quand même que les deux mondes sont proches et partage un peu le même public. J’arrive à la question : Est-ce qu’un jour, sur un coup de cœur, Ystari pourrait proposer un produit rôlistique ?


Cyril
: Tout à fait. Ce serait même un rêve à vrai dire, parce que le JdR reste ma profession de foi, mais cela prend bien plus de temps que je n'en ai de produire un bon JdR, donc pour l'instant je patiente. Par contre, j'ai pour projet de relancer Détective Conseil en France, et pour moi c'est un produit qui est à la lisière de plusieurs mondes, dont celui du JdR. J'y joue généralement avec un groupe qui adore discuter pendant des heures entre 2 chapitres, et franchement on se croirait parfois dans une enquête de Cthulhu (ndH : Detective Conseil est un peu un livre dont on est le héros en groupe, et dont il faudrait résoudre l'affaire en lisant le minimum de paragraphes, j'en ferais un article, le jeu étant très bon).


Heuhh
: Merci beaucoup Cyril de m’avoir accordé quelques minutes de ton temps. (ndH ça c'est un vrai merci du fond du coeur, qu'il ait pris du temps pour un petit blog )

Cyril
:
Pas de quoi, c'est vraiment un plaisir de parler de JdR pour une fois.

 


Voilà c’est fini ! J’espère que vous avez autant apprécié la lecture que moi (désolé s'il reste des fautes d'orthographe, pourtant j'ai fait attention!). J’essaierais de faire d’autres interviews dans le même style. En attendant je vous glisse ci-dessous, les jeux de plateau cités dans l'article. (allez donc faire un tour sur le site pour en savoir plus sur Ystari : http://www.ystari.com/)

Ystari Games

AMYITIS (2007) un jeu de Cyril Demaegd 2 à 4 joueurs - 12 ans et plus - 60 à 120 mn

Bâtissez les jardins suspendus de Babylone pour la belle Amyitis…

BOMBAY (2009) un jeu de Cyril Demaegd 2 à 5 joueurs - 10 ans et plus - 30 à 60 mn

Devenez le plus riche marchand des Indes…

CAYLUS (2005) un jeu de Wiliam Attia 2 à 5 joueurs - 12 ans et plus - 90 à 150 mn

Œuvrez pour la construction du nouveau château du roi Philippe le Bel…

YS (2004)un jeu de Cyril Demaegd 2 à 4 joueurs - 12 ans et plus - 45 à 90 mn
Utilisez votre réseau de courtiers pour amasser des pierres précieuses dans les ports d’Ys…

Ystari Plus

RACE FOR THE GALAXY (2007) un jeu de Tom Lehmann 2 à 4 joueurs - 12 ans et plus - 30 à 60 mn

Construisez-vous l’empire spatial le plus puissant et prospère…

Ystari Vintage

LES PRINCES DE FLORENCE (2007) un jeu de Wolfgang Kramer & Jens Christopher Ulrich 2 à 5 joueurs - 12 ans et plus - 90 à 150 mn

Attirez dans votre domaine les plus grands artistes et savants de la Renaissance…

 

 

Publié dans Interview

Commenter cet article